Galerie Soleil - 77260 La Ferté-sous-Jouarre - Seine et Marne - France - TEL : 09 51 76 81 78 / 06 03 72 33 33

Philippe Chapelle

 

Né le 3 mars 1960 à Berchem Sainte Agathe (Bruxelles) Belgique. Dessinateur, illustrateur et scénariste de bande dessinée 

Ses lectures d’enfance ont été marquées par Hergé et Jacobs.

En dehors des grands classiques, ceux pour qui Philippe Chapelle a le plus d’admiration sont Giraud alias Moebius, Christian Rossi, Denis Bodart, et Jean-Marc Rochette. Impossible de citer tous ceux qu'il aime.

Philippe Chapelle a débuté dans la publicité, en 1985. Ensuite il a fait de l’illustration, presse magazine, livre scolaire, communication d’entreprise.

En 1989-1990, étape essentielle pour Philippe Chapelle, il a travaillé sur la série  Canal Choc, avec Hugues Labiano et Philippe Aymond sous la direction de Jean-Claude Mézières, sur scénario de Pierre Christin, les deux célèbres auteurs de « Valérian et Laureline ». 

Depuis 2004-2005, Il crée des albums BD à temps complet, à son actif, quinze ouvrages édités. 

Pour Philippe Chapelle, la Bande dessinée, "le dessin est une écriture" du graphisme qui se met au service d’une histoire que l’on raconte. Sa lisibilité est une obligation et une recherche constante. Son travail se situe à mi-chemin entre celui d’un écrivain, celui d’un peintre ou d’un graveur. Plutôt qu’un pur créateur d’œuvres plastiques. Il se voit comme un conteur, un narrateur.  La narration est pour lui, un Art multiforme aussi vieux que l’humanité et qui existe dans toutes les cultures.

Philippe Chapelle utilise abondamment l’image comme vecteur. Or, les images ont une forte charge affective, inévitablement, elles  influencent les esprits. Sa devise "Il faut « façonner » les images en étant conscient de ce qu’on fait, et en étant le  plus honnête  possible".

Les contraintes techniques de l’impression ont longtemps imposé un style de dessin à l’encre de Chine,  se situant en  partie dans la tradition de la gravure. Avec les  progrès de la technologie, ces contraintes ayant quasiment disparu, Philippe Chapelle a abandonné l’encre au  profit du dessin au crayon, cet instrument lui permettant d’avoir un trait plus fin, plus doux plus maîtrisé.

Philippe Chapelle de nature perfectionniste, met sa raison et son âme dans son travail. 

La parution d’un album auquel il a participé est toujours un événement important et heureux qu'il aime partager avec les gens.